Vous trouvez les sous-titres en français sous paramètres – sous-titres – français

La pureté d'une huile essentielle est sa caractéristique la plus importante. Une huile essentielle qui n'est pas pure signifie que vous courez le risque de mettre des germes, des métaux lourds ou des additifs toxiques sur ou dans votre corps, ce qui peut provoquer une irritation, des effets indésirables ou même une maladie.

Sans norme acceptée concernant la qualité des huiles essentielles, dōTERRA a créé son propre processus de contrôle et d’analyse, appelé CPTG Certified Pure Tested Grade®.

Le processus CPTG certifie qu'il n'y a pas de charges ajoutées, d’ingrédients synthétiques ou de contaminants nocifs dans leurs huiles essentielles qui réduiraient leur efficacité. dōTERRA va même plus loin en soumettant tous ses produits et emballage à une batterie de tests afin de s’assurer d’une durée de vie longue et efficace. Ce protocole garantit la puissance, la pureté et la cohérence d'un lot à l'autre.

Avant que débute le processus CPTG®

Des méthodes appropriées de culture, de récolte et de distillation sont également cruciales pour maintenir la pureté.

Des mauvaises pratiques de production et l’évolution des variations des huiles essentielles synthétiques suggèrent qu'il est impossible d'identifier avec précision une huile essentielle pure sans analyses scientifiques.

Une analyse appropriée des constituants dans une huile essentielle est l'un des aspects les plus difficile et détaillé pour s’assurer de la qualité.

La 1ère étape dans la production de l’huile essentielle de la plus haute qualité est de connaître laquelle des nombreuses espèces différentes d'une plante donnée fournira les avantages thérapeutiques les plus bénéfiques pour la santé. S'appuyant sur l'expertise des botanistes, des chimistes et des praticiens du mieux-être, les matériaux botaniques sont soigneusement sélectionnés pour leurs concentrations naturelles de composés aromatiques actifs.

Cultiver les plantes dans l'environnement le plus favorable, les récolter soigneusement et les transporter dans les meilleures conditions afin d’être transformer assure un rendement optimal d'huiles essentielles pures et puissantes.

Le réseau exclusif de cultivateurs et de moissonneurs de dōTERRA, qui couvre les continents du globe est expert dans la culture de plantes spécifiques à l'industrie des huiles essentielles.

Le processus CPTG®

Un premier test CPTG commence immédiatement après la distillation, chaque huile étant revues pour sa composition chimique.

Une deuxième série de test est effectuée dans l’usine de production de dōTERRA pour s'assurer que ce qui a été distillé et testé soit la même huile essentielle que celle reçue. Une troisième analyse de la chimie de l'huile est réalisée dans une procédure en trois phases lorsque les huiles sont déjà mises en bouteille. Chacun de ces tests confirme que l'huile essentielle est exempte de contaminants et d'altérations inattendues pendant la production.

Le protocole CPTG certifié Pure Tested Grade comprend les tests suivants :

  • Tests organoleptiques
  • Tests microbiens
  • Chromatographie des gaz
  • Spectrométrie de masse
  • La spectroscopie infrarouge transformée de Fourier (FTIR)
  • Chiralité
  • Analyse isotopique
  • Essais de métaux lourds

Historiquement, la chromatographie en phase gazeuse était suffisante pour identifier des composants individuels dans une huile essentielle. Cependant, à mesure que des méthodes plus sophistiquées de développement de produits synthétiques d'huiles essentielles se formaient, d'autres méthodes de validation étaient nécessaires.

Au fil du temps, des méthodes de tests supplémentaires telles que la spectroscopie de masse, l'analyse chirale, le FTIR Scan, l'analyse des isotopes du carbone et d'autres ont été développés pour identifier plus précisément les constituants de chaque huile essentielle individuelle.

Tests organoleptiques

Les tests organoleptiques impliquent l'utilisation des sens humains - la vue, l'odorat, le goût et le toucher. Pour les distillateurs experts, les sens sont utilisés comme première ligne de tests de qualité pour fournir des indices immédiats sur l'acceptabilité d'un produit. Le pétrole qui a une odeur inhabituelle, une consistance inégale ou une couleur étrange indique instantanément  au distillateur que quelque chose ne va pas. Souvent, ce test est utilisé comme une étape préliminaire de contrôle de la qualité avant que d'autres tests ne soient effectués.

Tests microbiens

Les tests microbiens impliquent l'analyse d'un lot d'huiles essentielles pour la présence de microorganismes bio-dangereux tels que les champignons, les bactéries, les virus et les moisissures. Le procédé consiste à prélever un échantillon puis à ajouter cet échantillon à un milieu de croissance stérile dans une assiette ou sur une plaque fermée. L'échantillon est incubé pendant un laps de temps puis on observe la croissance microbienne. Ce test est réalisé sur les produits entrants et sur les produits finis avant distribution pour s'assurer que le produit n'a pas été contaminé pendant le processus de remplissage.

Chromatographie en phase gazeuse et analyse de spectrométrie de masse (CG/MS)
Chromatographie

En Chromatographie en phase gazeuse, une huile essentielle est vaporisée et passée à travers une longue colonne pour séparer l'huile en ses composants individuels. Chaque composant parcourt la colonne à une vitesse différente, en fonction de sa masse moléculaire et de ses propriétés chimiques et, est mesuré  dès qu’il sort de la colonne. En utilisant cette méthode d'essai, les analystes de contrôle de qualité peuvent déterminer quels composés sont présents dans un échantillon test.

La spectrométrie de masse est utilisée conjointement avec la Chromatographie en phase gazeuse pour déterminer la composition d'une huile essentielle. En spectrométrie de masse, les constituants précédemment séparés par CG sont ionisés et envoyés par une série de champs magnétiques. En utilisant le poids moléculaire et la charge, la quantité de chaque constituant peut être identifiée, fournissant des informations supplémentaires sur la puissance de l'huile essentielle.

Spectroscopie infrarouge transformée de Fourier
Fourier

La spectroscopie infrarouge transformée de Fourier (FTIR) est réalisée pour assurer la puissance et la qualité constante d'un lot d'huile essentielle. Cette méthode d'essai identifie les composants structuraux des composés d'huiles essentielles. Dans un balayage FTIR, une lumière infrarouge de différentes fréquences est lue à travers un échantillon d'huile essentielle et la quantité de lumière absorbée par l'échantillon est mesurée.

La qualité de l'échantillon est déterminée en comparant les résultats d'une lecture FTIR à une base de données historique avec des modèles d'absorption d'échantillons de haute qualité.

Test de chiralité
Chiralite

Chiralité, un mot dérivé du mot grec «main», est un terme utilisé pour décrire l'orientation 3D d'une molécule. Tout comme vous avez deux mains, les molécules chirales existent sous deux formes, distinguées soit par la main droite soit par la main gauche. Vous pouvez visualiser ce principe en regardant vos mains. Lorsqu'elles sont placées côte à côte, elles deviennent des images miroir l’ une de l’autre. Toutefois, lorsqu'elles sont placées l’une sur l’autre, peu importe comment vous les tournez, vous ne pouvez pas les faire aligner exactement. Dans les molécules, chaque «main» a des propriétés chimiques différentes, ce qui affecte leurs interactions physiologiques dans le corps. Cependant, dans un environnement de laboratoire, le rapport des molécules de droite à gauche est toujours 50/50 en raison de leurs similarités structurelles. Le ratio des constituants de droite à gauche peut être déterminé par un type spécial de Chromatographie en phase gazeuse. Bien que cela ne soit pas couramment effectué sur une base de lot à lot, cette méthode d'essai est utilisée pour s'assurer qu'aucun élément synthétique n'est présent.

Analyse isotopique
Isotopic

La matière est composée de petits blocs de construction chimiques appelés éléments. Bien que des dizaines d'éléments existent, chacun est distinct en raison des protons qu'il contient. Parfois, un élément peut exister sous plus d'une forme stable s'il a plus ou moins de neutrons. Lorsque cela se produit, les éléments sont appelés isotopes. L'élément carbone existe dans deux isotopes stables, le carbone-12 (6 protons et 6 neutrons) et le carbone-13 (6 protons et 7 neutrons). Parce que les huiles essentielles sont des composés organiques, elles sont composées principalement d'atomes de carbone et auront un certain ratio d'isotopes de carbone-12 à carbone-13. Ce ratio varie en fonction de l'emplacement à travers le monde.

En utilisant un type particulier de spectroscopie de masse, il est possible de déterminer quels isotopes sont présents dans un constituant d'huile essentielle et à quelles quantités.

Si elles proviennent du même endroit, chaque constituant d'une huile essentielle doit avoir le même rapport d'isotopes.

Si un constituant particulier a un profil isotopique différent de celui des autres constituants, alors l'analyste du contrôle de la qualité saura que l'huile contient une falsification.

Test de métaux lourds
L'analyse des métaux lourds montre la teneur en métaux lourds de l'huile essentielle. Lorsqu'elles sont correctement distillées, les huiles essentielles ne doivent pas contenir de métaux lourds. Le test ICP-MS utilise un milieu à haute énergie appelé Plasma Inductif Couple (ICP) pour ioniser l'échantillon. L'échantillon est alors parcouru à travers un spectroscope de masse qui sépare l'échantillon en ses parties élémentaires et fournit une lecture sur les éléments qui sont présents et à quelles quantités.